Les prix des matériaux ne doivent pas vous décourager de construire

Les prix des matériaux ne doivent pas vous décourager de construire

Publié le 27-06-2022

Actus #construire #hausse #prix #actus #batiment

Face à la pandémie et à une économie bouleversée par les conflits qui opposent la Russie et l’Ukraine, les consommateurs voient le prix de la vie augmenter d’une manière générale. Essence, alimentation, vêtements, ameublement : aujourd’hui, tout semble plus cher qu’il y a seulement quelques années, ou même quelques mois. Cette tendance n’échappe malheureusement pas au secteur du bâtiment. Mais cela ne signifie pas qu’il faille différer votre projet : tout est mis en œuvre, jour après jour, pour que les répercussions de ces évolutions tarifaires ne soient pas trop importantes côté clients.

Pourquoi les prix des matériaux augmentent ?

Entre la crise sanitaire liée au covid-19 et la guerre en Ukraine, tous les professionnels sont amenés à rencontrer des pénuries de matériaux, ce qui contribue mathématiquement à augmenter les coûts (car les difficultés d’approvisionnement ont un coût !).

L’un des matériaux les plus lourdement pénalisés est l’acier. Son tarif était monté à 700 € par tonne en novembre 2020, face à l’épidémie de covid-19. Celui-ci est passé à 1 700 € la tonne en avril 2022, ce qui représente sur un peu plus d’un an une augmentation de 142 %. 

Autre matériau indispensable dans le bâtiment qui voit son prix flamber : le béton. Au printemps 2022, il était environ 40 à 50 % plus cher qu’à la même période en 2021. Au-delà de la hausse, les professionnels déplorent un manque de visibilité sur les évolutions à venir. En effet, alors même que les prix étaient généralement stables sur une période d’un mois auparavant, ils sont maintenant soumis à des variations, importantes et imprévisibles à la fois.

Les constructions vont-elles diminuer ?

La hausse des prix et les difficultés d’approvisionnement font naturellement craindre des pénuries. Pourtant, du côté des professionnels du secteur, le discours global reste rassurant : il peut y avoir des ruptures temporaires d’approvisionnement, mais on parvient sans souci à trouver des solutions et à s’organiser pour éviter les arrêts et les retards sur les chantiers.

La logistique fait intégralement partie du travail des entreprises du bâtiment : elles comptent toujours sur de nombreux fournisseurs et partenaires, et elles font le maximum pour éviter d’être dépendantes d’un interlocuteur en particulier. Grâce à cela, les commandes sont honorées dans les conditions prévues, et les projets de construction continuent d’être réalisables partout en France.

Ce que fait votre constructeur face à la hausse du prix des matériaux

Conscient des difficultés potentielles d’approvisionnement, votre constructeur ne va pas hésiter à anticiper un maximum ses besoins, pour éviter d’être en rupture de stock à un moment donné. S’il subit de plein fouet la hausse du prix des matières premières (sans compter celle du gazole, qui pèse aussi sur le budget des entreprises), il fait son possible pour que celle-ci soit la moins lourde du côté des clients.

Nous nous attachons à toujours faire preuve d’une transparence totale sur nos offres, nous pouvons vous détailler nos prix et faire le maximum pour concrétiser votre souhait sans dépasser votre budget initial

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Un projet,
On en parle ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.