Construction de maison : comment bien gérer l’étape des fondations ?

Construction de maison : comment bien gérer l’étape des fondations ?

Publié le 21-01-2022

Communauté OC #maison #construction #fondations

Essentielles dans tout projet de construction, les fondations maintiennent la liaison entre le sol et les murs de la maison. Garantes de la solidité de l’ensemble, elles doivent être réalisées dans le respect de plusieurs règles. Leur conception nécessite du temps, et doit obligatoirement être gérée par des professionnels spécifiquement formés à cet effet. Comment vous assurer que vous avez de bonnes fondations ? Faites appel à un interlocuteur capable de prendre en charge toutes les étapes du chantier de A à Z, comme OC Résidences.

L’étude géotechnique, parfois obligatoire et toujours incluse dans notre devis

Dans certaines zones, l’étude du sol est obligatoire avant toute construction, depuis la loi Elan du 23 novembre 2008. Quand c’est le cas, le vendeur du terrain doit systématiquement transmettre à l’acquéreur une étude géotechnique complète, dès l’étape de la signature de la promesse de vente (ou au moment de l’acte authentique, au plus tard).

Valable sur une durée de 30 ans, cette étude géotechnique permet d’avoir une analyse de tous les risques associés au terrain, notamment concernant les mouvements liés à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Des sondages peuvent être effectués en cas de doute.

Même si cette étude n’est pas obligatoire pour vous, il peut être pertinent de demander une étude géotechnique de conception. Celle-ci permet d’adapter les méthodes de construction à la nature du sol et au projet dans sa globalité.

De plus, en connaissant parfaitement le terrain, on sait plus facilement quel type de fondations il faudra creuser : superficielles (appuis ponctuels), semi-profondes (entre 3 et 5 mètres) ou profondes.

Plusieurs étapes nécessaires à la réalisation des fondations

Avant de s’atteler aux fondations, il faut obligatoirement que les ouvriers travaillent sur un sol parfaitement préparé. Pour cela, ils doivent utiliser une pelleteuse et tasser, avant de creuser la fouille (tranchée de la fondation). 

Le béton ne doit pas être coulé directement dans les fouilles quand celles-ci ont été creusées : avant cela, il faut respecter tout le protocole du ferraillage. Très concrètement, à ce moment, les ouvriers posent des armatures en fer qui seront ensuite naturellement intégrées dans le béton armé.

La présence de fer dans les fondations permet d’augmenter leur flexibilité et, donc, leur solidité. Sur un sol stable, le diamètre de ces armatures peut être assez réduit – mais il faut des armatures plus volumineuses sur les sols instables, d’où l’importance de bien connaître le terrain et d’avoir fait une étude de conception au préalable.

Quand on se lance dans le coulage du béton, il faut constamment vérifier que le ferraillage reste parfaitement centré, et qu’aucune partie ne peut sortir des fondations. De plus, on ne coule jamais de béton lorsque le bord des fouilles n’est pas assez stable : les quelques mottes de terre encore présentes, qui pourraient chuter avec le poids du béton, doivent être retirées avec un râteau.

Pour gagner du temps et vous assurer que tout votre projet de construction soit entre de bonnes mains, faites appel à une société capable de vous proposer une maison tout-en-un, à l’image du constructeur OC Résidences qui gère aussi l’étape des fondations.

Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Un projet,
On en parle ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.